5 choses à savoir sur la loi anti-gaspillage à La Réunion

Votée officiellement le 30 janvier 2020, le Gouvernement a adopté la loi anti-gaspillage relative :

  • à la lutte contre le gaspillage
  • au développement de l’économie circulaire.

    Faisant l’objet de plusieurs débats depuis deux ans déjà, cette loi veut répondre à des objectifs sur la consommation du plastique au quotidien qu’on estime à environ 140 milliards d’unités de produits ménagers jetables mis sur le marché français par an.

    Cette loi comprend plusieurs processus qui s’étaleront sur les prochaines années ; mais on constate déjà quelques changements depuis le 1er janvier 2020 tels que l’interdiction des gobelets, des assiettes et des coton-tiges.

    Pour la suite des changements, il faudra attendre le 1er janvier 2021.

Mais concrètement, quels sont les objectifs de cette loi ?

1. « Sortir du plastique jetable »

Comment ?

  • ➢  Zéro plastique jetable d’ici 2040.
  • ➢  Remplacer la vaisselle jetable par de la vaisselle réutilisable.
  • ➢  Lutter contre le plastique quotidien (boîtes en polystyrène expansé, jouets en plastiques offerts dans des menus et tant d’autres).
  • ➢  La mise en place d’une consigne pour favoriser le réemploi et le recyclage.
  • ➢  Développer le vrac.

2. « Mieux informer les consommateurs »

Comment ?

  • ➢  Un logo unique pour faciliter le tri et une harmonisation de la couleur des poubelles.
  • ➢  Des informations pour le public sur les produits perturbateurs endocriniens.
  • ➢  Un meilleur affichage environnemental.
  • ➢  Des informations sur les émissions des gaz à effets de serre liées aux consommations internet et mobile du consommateur.

3. « Lutter contre le gaspillage et pour le réemploi solidaire »

Comment ?

➢ Interdiction de détruire les invendus non alimentaires.
➢ La vente de médicaments à l’unité.
➢ Un matériel médical plus accessible et plus écologique pour les personnes à mobilité réduite.
➢ Stopper l’impression systématique les tickets de caisse.

4. « Agir contre lobsolescence programmée »

Comment ?
➢ Des indices de réparabilité et des indices de durabilité.
➢ Faciliter la réparation et utiliser des pièces détachées d’occasion.
➢ Création d’un fonds d’aide pour les réparations

5. « Mieux produire »

Comment ?

  • ➢  Transformer le fonctionnement des filières « pollueurs-payeurs ».
  • ➢  Développer encore plus la responsabilité des industriels dans la gestion de leurs déchets en créant de nouvelles filières.
  • ➢  Créer des plans d’éco-conception tous les 5 ans.
  • ➢  Encourager les produits plus respectueux de l’environnement en mettant en place un système de bonus-malus.

Une réponse

  1. Super articles qui mes en lumière les futures avancées en matière d’écologie et de développement durable. Il y a encore du boulot, agir à notre échelle mais aussi dans les filières d’usine et des fabricants. Il est beau d’agir à notre échelle mais le plastique continu à être produit nous n’y arriverons pas. Il est urgent d’agir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ensemble pour une Île plus propre ✊♻️

© 2020 | PropReunion